Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - «Publish or perish», quand la science met les chercheurs sous pression

«Publish or perish», quand la science met les chercheurs sous pression

Partager
letemps

Les journaux scientifiques et leur système de publications influencent lourdement la recherche. Les chercheurs sont incités à produire, pas à avoir raison. Premier volet de notre série consacrée aux cinq plaies de la recherche

Peter Higgs, le physicien père du fameux boson qui porte son nom, ne pourrait plus faire ses recherches aujourd’hui. Car il ne trouvait pas assez vite et ne publiait pas assez, a-t-il lui-même raconté après avoir obtenu son prix Nobel en 2013. L’université d’Edimbourg était à deux doigts de se passer de ses services lorsqu’il a été nominé une première fois en 1980, ce qui lui a finalement assuré d’être toléré jusqu’à son prix...

Publier? Si la science progresse grâce à la recherche, elle dépend depuis le XVIIe siècle des journaux scientifiques pour être diffusée. C'est dans Nature, Science, Cell, The Lancet qu'avancées et découvertes sont annoncées, commentées, reprises et complétées. Et c'est donc en publiant qu'un chercheur pourra faire la preuve de ses qualités à sa communauté.

 

LIRE L'INTÉGRALITÉ DE L'ARTICLE SUR LE SITE DU TEMPS